Commencer une nouvelle activité manuelle est toujours très excitant. Bien sûr, il y a une petite part d’appréhension qui peut titiller les entrailles… Pas de panique ! Avec ces quelques astuces, vous allez pouvoir débuter dans le tricot de manière sereine. Choix du matériel, décision du projet et étapes-clés, tout vous est expliqué !

Comment choisir son matériel pour débuter au tricot ?

Le matériel de base d’une apprenti-tricoteuse est constitué essentiellement de laine et d’aiguilles à tricoter. Vous trouverez ce matériel dans une mercerie locale, mais également dans les magasins de loisirs créatifs ou encore sur le marché. Vous y trouverez également du matériel plus spécifique mais optionnel, pour faciliter votre travail de tricot.

À propos des aiguilles

aiguilles à tricoter

Ils existent différentes formes d’aiguilles pour tricoter. Les aiguilles droites sont assez classiques, avec une pointe d’un côté et un embout de l’autre, ce qui permet à votre travail de ne pas s’échapper. Les aiguilles circulaires permettent un travail continu, sans couture. Elles sont reliées par un fil en plastique ou en métal. Les aiguilles double-pointes possèdent une pointe à chaque bout. Pratiques pour certains travaux, elles laisseront toutefois échapper la laine beaucoup plus vite. Pour un premier projet, les aiguilles droites conviendront parfaitement.

Les aiguilles à tricoter sont également fabriquées dans des matériaux différents. Bien que plus solides, les aiguilles en métal sont plus lourdes et plus chères. Elles peuvent également laisser glisser la laine et perturber un premier travail. Les aiguilles en bambou sont un bon compromis. Plus naturelles, elles sont également plus légères et moins glissantes. Les aiguilles en plastique seront souvent moins chères et ne glisseront que légèrement.

Pour un premier projet, il est également important de choisir la taille des aiguilles. Celle-ci est indiquée sur chacune d’elle et indique son diamètre en millimètres. Mieux vaut ne pas commencer un projet nécessitant des aiguilles trop petites ou trop grandes. Choisissez de préférence un tricot qui demande des aiguilles de taille intermédiaire, c’est-à-dire entre 4 et 6 mm.

Le choix de la laine

laine

Pour réaliser votre projet, il faudra adapté la laine au choix des aiguilles. Sur chaque pelote, vous trouverez le numéro du diamètre des aiguilles correspondant. Il parait évident de ne pas utiliser une laine 4 pour des aiguilles 6 mm, mais si personne ne vous le dit, comment savoir ?

Il existe de nombreux types de laine, naturels ou au contraire synthétiques. Si vous visez les petits prix pour commencer, dirigez-vous vers l’acrylique. De qualité diverse, vous en trouverez facilement dans les enseignes de loisirs créatifs. L’alpaga offre un aspect plus naturel et plus chaud. Légèrement plus cher, il est toutefois de meilleur qualité. Attention, cette laine peut démanger du fait qu’elle soit plus naturelle. Le baby alpaga, plus doux, est une bonne alternative. Le mérino, dont le prix est plus élevé, est rond et doux, mais aussi plus fragile. Réalisé en matière synthétique, il passe assez bien en machine.

En résumé, mieux vaut commencer par de l’acrylique, voir de l’alpaga, et mettre de côté le mérino pour un premier tricot. Le choix de la couleur est également important. Une laine plus claire et de couleur unie permettra de compter plus facilement les mailles. Quant au lots de laine, kits et Tricot sur mesure, ils permettent bien souvent de belles économies.

Fournitures en option

Bien entendu, il reste quelques fournitures à avoir qui sont plus ou moins évidentes. Une paire de ciseaux et un mètre de couture permettront de parfaire votre kit couture, tandis que des aiguilles à laine et quelques crochets offriront bien des facilités. Il est également possible d’utiliser un compte-rang, des marqueurs en plastique et autres petits objets qui rendront le travail plus facile. La plupart de ses fournitures sont en option.

Quel modèle choisir pour un premier projet de tricot ?

Bien qu’il soit souvent conseillé de commencer par une écharpe, ce n’est pourtant pas un premier projet adapté. En effet, une écharpe est un travail assez long, beaucoup trop répétitif, qui pourrait être source de démotivation. Il est néanmoins conseillé de commencer par un vrai projet, avec un but précis, pour garder une bonne motivation.

mitaines tricot

Selon votre caractère, choisissez un petit ouvrage, plus rapide à réaliser, ou un ouvrage moyen, qui vous prendra plus de temps. À vous de choisir entre la réalisation d’un bonnet, d’une paire de mitaines, d’un headband ou d’un châle. Les vêtements pour enfant sont également une bonne source d’inspiration. Vous pouvez réaliser pull, robe ou gilet assez facilement. Pour bien réussir son ouvrage, il est important de faire un échantillon (proposé dans les différents tutos).

bonnet en tricot

Ce qu’il faut retenir, c’est que le tricot est un vrai jeu de patience. Vos premiers ouvrages ne seront pas spécialement beaux, il faudra peut-être refaire et défaire certaines mailles, voir un travail en entier. Prenez votre mal en patience et ne vous découragez pas. On est toutes passées par là ! Si vous avez un souci avec votre projet, n’hésitez pas à demander conseil à une amie tricoteuse, dans un magasin spécialisé ou à jeter un coup d’œil aux cours de tricot proposés près de chez vous !

Quelles sont les étapes clés dans le tricot ?

Dans tous projets de tricot, il existe des étapes de base, qui se déroulent la plupart du temps de la même manière. Ainsi, l’apprenti-tricoteuse se demande souvent… Comment commencer son tricot ? Mais aussi ; Comment finir son tricot ? Ses étapes ne sont pourtant pas compliquées, elles demandent seulement un peu de connaissance.

Commencer un tricot

Pour commencer un tricot, il faut monter les mailles sur une des deux aiguilles.

Pour ce faire, il faut tout d’abord faire un nœud simple avec la laine directement sur l’aiguille (ou une simple boucle), en laissant un bout de laine assez conséquent sur le côté droit. Pour plus de facilité, le nœud est mis sous l’aiguille. Il faut ensuite placer sa pelote sur la gauche.

Du côté droit, prenez le bout du fil et enroulez-le autour de votre index. Passez la boucle à travers l’aiguille sans lâcher l’index. Avec le fil de gauche, passez au dessus de l’aiguille, puis enlever la boucle de droite vers le bas, en tirant légèrement. Vous venez de former une maille. Recommencez jusqu’à monter le nombre de mailles nécessaires.

Choisir son « point »

Il existe plusieurs types de points, c’est-à-dire plusieurs types de mailles, qui donneront un rendu différent à votre travail. Les points de base sont les mailles à l’endroit et les mailles à l’envers. Pour un premier projet, vous pouvez opter pour le point mousse, celui-ci est composé uniquement de points à l’endroit. Il est donc facile à réaliser et forme de jolies mailles arrondies.

point mousse

Le point jersey a l’avantage de posséder deux faces différentes. Il est quant à lui composé de mailles à l’endroit et de mailles à l’envers et est assez facile à réaliser. Le premier rang est composé uniquement de points à l’endroit (même aspect que le point mousse) tandis que le deuxième rang est fait de points à l’envers (aspect en forme de V), et ainsi de suite.

point jersey

Terminer un tricot

Pour terminer un tricot, il faut rabattre les mailles avec sa paire d’aiguilles.

Tout d’abord, tricotez les deux premières mailles comme à l’habitude et gardez-les sur l’aiguille de droite. Ensuite, passez simplement la première maille dans la seconde. Vous vous retrouvez donc avec un seule maille.

Tricotez de nouveau une nouvelle maille pour en obtenir deux, puis passez de nouveau la première maille dans la seconde et ainsi de suite. Pour la dernière maille, passez le fil à travers et faites un nœud. Votre tricot est terminé !

comment tricoter

En conclusion, pour bien débuter le tricot, il vous suffit d’une paire d’aiguille entre 4 et 6 mm, de laine avec les mêmes références de taille et d’un bon tuto. Le choix du modèle ne dépend quant à lui que de vous ! Avec un peu de pratique, vous allez vite progresser. Vous pourrez par la suite vous attaquer à de nouveaux projets un peu plus compliqués :).

N’hésitez pas à partager avec nous sur les réseaux sociaux vos tous premiers projets. Catastrophe ou réussite ? On est curieux de le savoir !